Diagnostics écologiques

Le projet LIFE+ pêche à pied de loisir comprend un volet scientifique important faisant appel aux sciences humaines et sociales ainsi qu’aux sciences de la nature. Il a pour objectif d’acquérir de nouvelles connaissances sur la dynamique et les réponses de trois habitats côtiers d’intérêt patrimonial et deux gisements côtiers sous les effets croisés de certaines pratiques de pêche à pied et de facteurs environnementaux. Ces suivis sont menés sur neuf des onze territoires pilotes du projet et coordonnés par un réseau de partenaires scientifiques et techniques.

Les suivis de « champs de blocs »

Les champs de blocs regorgent de biodiversité et sont constamment remaniés par les facteurs environnementaux et humains. Très attractifs pour les pêcheurs à pied qui y trouvent bon nombre d’espèces d’intérêt commercial, certaines pratiques parfois observées comme le retournement des blocs ou leur piétinement peuvent avoir un impact sur l’état écologique de l’habitat. Afin d’estimer cette pression sur les champs de blocs, l’Institut Universitaire Européen de la Mer a mis en place un protocole qui comporte trois volets de suivis complémentaires :

  • Les suivis de fréquentation des pêcheurs à pied de loisir
  • Les suivis comportementaux des pêcheurs à pied de loisir
  • Les suivis écologiques de l’habitat « champs de blocs »

Ce protocole initialement développé sur les champs de blocs des Côtes d’Armor s’avère relativement efficace pour ceux de la Bretagne mais a dû être revu et adapté aux différences biologiques et structurales que présentent les champs de blocs des territoires des Pertuis Charentais et du Pays Basque.

 

Suivi Champ de blocs, site Les Glénans, Pauline Poisson, IUEM-UBO

Suivi Champ de blocs, site Les Glénans, Pauline Poisson, IUEM-UBO

Champs de blocs, Ilot Saint-Michel à Erquy, Maud Bernard, IUEM-UBO

Champs de blocs, Ilot Saint-Michel à Erquy, Maud Bernard, IUEM-UBO

Face inférieure d'un bloc mobile, Ile d'Oléron, Pauline Poisson, IUEM-UBO

Face inférieure d’un bloc mobile, Ile d’Oléron, Pauline Poisson, IUEM-UBO

Face supérieure d'un bloc mobile, Bruno FERRE, Bretagne Vivante

Face supérieure d’un bloc mobile, Bruno FERRE, Bretagne Vivante

Les suivis d’herbiers de zostères

Constitués d’une plante à fleur marine, les herbiers de zostères sont des habitats remarquables et fragiles soumis à différentes pressions de nature environnementale et anthropique. Abritant de nombreuses espèces susceptibles d’être pêchées, ils peuvent être impactés par certaines pratiques de pêche comme le grattage, le piétinement ou la pêche « au trou ». Le protocole élaboré par l’Institut Universitaire Européen de la Mer dans le cadre du projet comprend :

      • Les suivis de fréquentation des pêcheurs à pied de loisir
      • Les suivis écologiques de l’habitat « herbiers de zostères »

Deux espèces sont étudiées dans le cadre de ces suivis : la zostère marine (Zostera marina) et de la zostère naine (Zostera noltei). Le protocole établit va légèrement différer en fonction de l’espèce échantillonnée.

 

Herbier de zostère marine, Les Glénans, Fanny KERNINON, IUEM-UBO

Herbier de zostère marine, Les Glénans, Fanny KERNINON, IUEM-UBO

Suivi herbier, Site de Bilfot, Franck DELISLE, Vivarmor Nature

Bioturbation observée dans un herbier de zostère naine, Bénodet, Fanny KERNINON, IUEM-UBO

Herbier de zostère fréquenté, Les Glénans, Marion DIARD, Bretagne Vivante

Herbier de zostère fréquenté, Les Glénans, Marion DIARD, Bretagne Vivante

Les suivis de récifs d’hermelles

Les récifs d’hermelles sont des structures formées par de petits vers marins (Sabellaria alveolata) présentant une faune associée riche qui évoluent sous les effets croisés des facteurs environnementaux et anthropiques. Les mauvaises pratiques de certains pêcheurs à pied comme le piétinement ou le ratissage peuvent nuire à la santé de l’habitat. Afin d’étudier la dynamique de ces récifs vivants et en parallèle des suivis de fréquentation des pêcheurs, l’Ifremer et l’Agence des aires marines protégées ont mis en place un protocole qui permet de :

      • Délimiter les récifs par différentes vues aériennes
      • D’estimer l’état de santé des récifs d’hermelles par un suivi de terrain

Développé uniquement sur le territoire du Golfe Normand-Breton, il devra être adapté pour être reproductible à d’autres sites d’étude.

Récifs d'hermelles de Champeaux, Baie du Mont-Saint-Michel, Pauline POISSON, IUEM-UBO

Récifs d’hermelles de Champeaux, Baie du Mont-Saint-Michel, Pauline POISSON, IUEM-UBO

Les suivis coques

« Le suivi des gisements de coques élaboré par la Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Saint-Brieuc permet à la fois d’évaluer l’état des stocks et de prédire son évolution à court terme. L’objectif est de préserver la ressource et l’activité de pêche grâce à des mesures de gestion durables. Ce protocole standardisé et validé par le conseil scientifique de la réserve et l’Ifremer a dû être adapté pour être reproductible sur d’autres sites. Il met en œuvre :

      • Les suivis de fréquentation des pêcheurs à pied de loisir et des quantités prélevées
      • Les suivis de gisements de coques en termes de taille et de densité

Afin de le déployer sur d’autres sites, le protocole devra être adapté en fonction de la taille des gisements et de la nature du substrat parfois hétérogène.

 

Gisement de coques de la Baie de Saint-Brieuc, Alain PONSERO, Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Saint-Brieuc

Gisement de coques de la Baie de Saint-Brieuc, Alain PONSERO, Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Saint-Brieuc

Prélèvement par quadrat, Alain PONSERO, RNN baie de Saint-Brieuc

Prélèvement par quadrat, Alain PONSERO, RNN baie de Saint-Brieuc

Tamisage des coques, Franck DELISLE, Vivarmor Nature

Tamisage des coques, Franck DELISLE, Vivarmor Nature

Les suivis palourdes

Le suivi des gisements de palourdes est opéré par la Fédération Nationale des Pêcheurs Plaisanciers et Sportifs de France et fait appel aux sciences citoyennes. L’objectif de cette étude est d’étudier la dynamique des populations de palourdes soumises à des pressions de pêche contrastées, sous l’influence des paramètres environnementaux. Ce protocole consiste à :

      • Délimiter des zones aux pressions de pêche différentes
      • Mettre en œuvre les mesures biologiques des palourdes et les mesures environnementales

Cette étude s’intéresse aux palourdes européennes (Ruditapes decussatus) et japonaises (Ruditapes philippinarum), mais le protocole pourrait évoluer pour être appliqué à d’autres bivalves fouisseurs comme les coques ou les praires.

 

Palourdes grises, Pauline POISSON, IUEM-UBO

Palourdes grises, Pauline POISSON, IUEM-UBO

Liens utiles:

      • Institut Universitaire Européen de la Mer : https://www-iuem.univ-brest.fr/fr
      • Ifremer : http://wwz.ifremer.fr/
      • Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Saint-Brieuc : http://www.reservebaiedesaintbrieuc.com/
      • Fédération Nationale des Pêcheurs Plaisanciers et Sportifs de France : http://www.fnppsf.fr/
      • Agence des aires marines protégées :  http://www.aires-marines.fr/

Références bibliographiques des protocoles associés:

Champs de blocs: Bernard M., 2015. Rapport méthodologique des actions champs de blocs (action B5 et C3) du programme LIFE+ « Expérimentation pour une gestion durable et concertée de la pêche à pied récréative ». Année 2014. 32 pp + annexes.

 

Herbiers de zostères: Bernard M., Kerninon F., 2015. Rapport méthodologique des actions herbiers de zostères (action B5 et C3) du programme LIFE+ « Expérimentation pour une gestion durable et concertée de la pêche à pied récréative ». Protocole de suivi stationnel des herbiers de zostères naines et marines. Année 2015. 25 pp.

 

Récifs d’hermelles: Rollet C., Matherion D., Desroy N. et Le Mao P., 2015. Suivi de l’état de conservation des récifs d’hermelles (Sabellaria alveolata). 32 pp + annexes.

 

Gisements de coques: Privat A., Delisle F., Bonnin J.B., Piques B., Bernard M., Ponsero A. et Tachoires S., 2013. Étude et diagnostic de l’activité de pêche à pied récréative : cahier méthodologique et recueil d’expériences. CPIE Marennes Oléron et VivArmor Nature. 138 pp + annexes

 

Gisements de palourdes: Dérian F. et Garnier P., 2015. Protocole de suivi participatif de la ressource en palourdes prélevée par la pêche à pied de loisir – version 02.15. Fédération Nationale des Pêcheurs Plaisanciers et Sportifs de France. 13 pp.

Suivez-nous

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter S’inscrire à la lettre d’information

Contactez-nous

Formulaire de contact

Formulaire de contact