Golfe normand breton

DESCRIPTION DU TERRITOIRE

Avec un linéaire côtier d’environ 355 km, le golfe normand-breton est un des plus vaste site d’étude du projet Life Pêche à pied de loisir. Il intégre une partie des littoraux des Côtes d’Armor (22) à compter du Cap d’Erquy, ceux de l’Ille-et-Vilaine (35) et la côte Ouest du département de la Manche (50) juqu’au Cap de la Hague. Le territoire comprend notemment 22 sites Natura 2000.

Territoire du golfe normand breton, du Cap d’Erquy au Cap de la Hague, Carte Aamp 2015

Territoire du golfe normand breton, du Cap d’Erquy au Cap de la Hague, Carte Aamp 2015

 

Dans le cadre du projet, plusieurs habitats intertidaux sont particulièrement étudiés :

  • Les herbiers de zostères de Saint-Jacut de la Mer (Côtes d’Armor 22)
  • Les récifs d’hermelles de la baie du Mont-Saint-Michel
  • Les estrans sablo/graveleux de la côte Ouest Cotentin
  • Les « champs de blocs » d’Erquy (Côtes d’Armor)
Herbier de Zostère naine, Saint-Jacut-de-la-Mer, Margaux PINEL, Aamp 2015

Herbier de Zostère naine, Saint-Jacut-de-la-Mer, Margaux PINEL, Aamp 2015

Récifs d’hermelles, baie du Mont-Saint-Michel, Olivier ABELLARD, Aamp 2014

Récifs d’hermelles, baie du Mont-Saint-Michel, Olivier ABELLARD, Aamp 2014

Les estrans meubles intertidaux, côte ouest du Cotentin, Margaux PINEL, Aamp 2016

Les estrans meubles intertidaux, côte ouest du Cotentin, Margaux PINEL, Aamp 2016

« Champs de blocs » (habitat rocheux), Erquy (Côtes d’Armor 22), Rebecca BAUCHET, Aamp 2016

« Champs de blocs » (habitat rocheux), Erquy (Côtes d’Armor 22), Rebecca BAUCHET, Aamp 2016

LES ENJEUX DE LA PECHE A PIED SUR LE TERRITOIRE

La pêche à pied de loisir est une activité traditionnelle dans le golfe normand-breton et est aujourd’hui devenue une activité à haute valeur patrimoniale, touristique et économique. Les espèces convoitées par les pêcheurs à pied sur ce territoire sont nombreuses :

  • Palourdes, coques, praires et autres coquillages fouisseurs sur les subsrats meubles. Ils sont pêchés en utilisant un engin grattant ou ramassés en repérant la marque laissée par le bivalve ou encore à la « pissée » pour la praire.
  • Bouquet pêché au haveneau ou à l’épuisette dans les flaques rocheuses et hermelles.
  • Etrilles, tourteaux, homards dans les champs de blocs. Les crustacés sont ramassés à la main ou à l’aide de crochets ou épuisettes.
  • Moules et huîtres dans les secteurs rocheux.
  • Poissons divers (lançons, soles, …) pêchés au rateau, à la senne ou au paillot.
Panier de praires, côte ouest du Cotentin, Margaux PINEL, Aamp 2015

Panier de praires, côte ouest du Cotentin, Margaux PINEL, Aamp 2015

Pêcheurs de crevettes, Carolles (Manche 50), Margaux PINEL, Aamp 2015

Pêcheurs de crevettes, Carolles (Manche 50), Margaux PINEL, Aamp 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus :

Lien vers le cahier habitat/espèces du kit formation (en cours)

Enjeux écologiques

Le golfe normand breton est particulièrement fréquenté par les pêcheurs à pied résidents ou touristes. Certaines pratiques de pêche à pied peuvent exercer une pression et nuire à l’état  écologique des habitats et à la ressource: piétinement des hermelles, arrachages des herbiers, non remise en place des blocs, prélèvements excessifs … C’est pourquoi il est important d’informer sur les bonnes pratiques de pêche à pied et ainsi permettre le maintient d’une pêche de loisir durable pour tous.

Les risques

La pêche à pied comporte également des risques physiques que ce soit en termes de qualité sanitaire des coquillages (risques d’intoxication) ou de sécurité physique (noyade, insolation). Avant une sortie, il est conseillé de s’informer sur l’état sanitaire du site, sur les horaires de marée et de respecter les conseils de sécurité.
Se renseigner sur la qualité sanitaire :

Les conseils de sécurité physique :

Les principaux éléments de réglementation

L’adoption de pratiques respectueuses de l’environnement et de la ressource passe en premier lieu par le respect de la réglementation en place : respect des tailles et quotas, utilisation d’un outil de mesure, non destruction des milieux de pêche. La réglementation de la pêche à pied locale est précisée par des arrêtés préfectoraux :

Pour en savoir plus sur la réglementation de la pêche à pied de loisir :
Réglementation de la pêche à pied de loisir

RENSEIGNEMENTS

Le projet est porté en local par l’ex-Agence des aires marines protégées, aujourd’hui Agence française pour la biodiversité, dont la mission d’étude pour la création d’un parc naturel marin est basée à Granville :

Mission d’étude pour la création d’un parc naturel marin
dans le golfe normand-breton
Terre plein de l’écluse
50 400 Granville
02 33 69 20 81
mission.normand-breton@aires-marines.fr

Suivez-nous

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter S’inscrire à la lettre d’information

Contactez-nous

Formulaire de contact

Formulaire de contact